EMMANUEL MACRON

« [A la rentrée 2018] On aura 32 000 élèves en moins. Et pourtant […] le gouvernement va ouvrir 1 000 classes dans le rural »

Le dédoublement des classes de CP voulu par Emmanuel Macron suscite la colère dans de nombreuses communes. Lors de son interview sur TF1, jeudi 12 avril 2018, Emmanuel Macron s’est défendu de maltraiter les écoles des petites communes rurales. « A la rentrée prochaine, on aura 32 000 élèves en moins qui rentrent en CP, 32 000 ! On ne peut pas faire comme si de rien n’était. Et pourtant on va ouvrir près de 5 000 classes. » Première intox. Comme le rappellent Les Décodeurs, si la baisse de la démographie entraîne en effet une réduction des effectifs, les 32 000 élèves en moins qu’évoque le président de la République ne correspondent pas aux seuls effectifs en classe de CP, mais à l’ensemble des écoles maternelles et élémentaires. Quelques secondes plus tard, le chef de l’État affirme que le gouvernement « va ouvrir 1 000 classes dans le rural. » Or, n’y aura pas 1 000 classes en plus à la rentrée 2018 dans les campagnes, mais plutôt 200 à 250 classes en moins, selon les chiffres du ministère de l’Éducation nationale. En effet, un peu moins de 800 classes seront ouvertes, mais près de 1 000 seront fermées dans le même temps. Au niveau national, ce sont 5 000 classes qui devraient ouvrir, contre 4 000 qui fermeront. Soit 1 000 classes de plus… mais sur l’ensemble du territoire.

 

Pour lire l’analyse complète des « Décodeurs » du Monde, c’est ici :

Pin It on Pinterest

Share This