JEAN-LUC MÉLENCHON

« Actuellement, en Allemagne, il y a 12 000 tests qui sont faits alors que nous n’en faisons que 4 000 par jour. »

Selon Jean-Luc Mélenchon, président du groupe La France Insoumise (LFI) à l’Assemblée nationale, la France est en retard en ce qui concerne les tests de dépistage du Covid-19. Il explique que l’Hexagone ne réalise que 4 000 tests par jour alors que des pays comme l’Allemagne en fait plus du double. D’après l’Institut Robert Koch (RKI), l’établissement allemand en charge du contrôle et de la lutte contre les maladies, l’Allemagne réalise effectivement plus de tests que la France mais les chiffres de Jean-Luc Mélenchon sont imprécis.

 

LE CONTEXTE

Invité de l’émission de France Inter « Questions politiques » dimanche 22 mars 2020, le député LFI Jean-Luc Mélenchon a répondu aux questions du journaliste Ali Baddou. Alors que beaucoup s’interrogent sur le faible taux de mortalité du Covid-19 en Allemagne par rapport à la France, il a déclaré : « Actuellement, en Allemagne, il y a 12 000 tests qui sont fait alors que nous n’en faisons que 4000 par jour. »

L’EXPLICATION

D’après le point épidémiologique de Santé publique France datant du 15 mars 2020, la France réalise effectivement plus de 4 000 tests quotidiens depuis le 13 mars 2020. Onze jours plus tard, la situation a évolué. Le 24 mars 2020, dans son point presse, Jérôme Salomon, directeur général de la santé a déclaré : « Nous avons désormais une capacité de 9 000 tests par jour que nous allons augmenter de 10.000 [tests] supplémentaires d’ici la fin de semaine. »

Le nombre limité de tests oblige à prioriser certaines personnes comme l’expliquait Olivier Véran, le ministre de la Santé, lors de sa conférence de presse du 21 mars 2020. « Aujourd’hui, nous ne dépistons donc pas de façon automatique, car nous avons fait un choix, comme la plupart des pays, et conformément aux recommandations de la commission européenne, de réserver les tests à des publics prioritaires », a ajouté le ministre. Suivant les recommandations du Haut conseil de la santé publique datant du 10 mars 2020, les cas prioritaires sont :

  • Les personnes hospitalisées en réanimation pour difficultés respiratoires
  • Les personnes hospitalisées pour une pneumonie avec des symptômes évocateurs du Covid-19
  • Les personnels de santé avec des symptômes évocateurs du Covid-19
  • Les personnes à risques ou les femmes enceintes avec des symptômes évocateurs du Covid-19
  • Les personnes hospitalisées pour une autre raison présentant des symptômes du Covid-19

En France, les laboratoires médicaux de sécurité biologique niveau 2 sont habilités à pratiquer ces tests de dépistage. « 70 laboratoires en plus des 50 déjà équipés peuvent effectuer ces tests », a expliqué Olivier Véran toujours lors de sa conférence de presse du 21 mars 2020.

Qu’en est-il en Allemagne ? Le gouvernement n’a pas communiqué de chiffres précis sur le nombre de tests réalisé par jour. Le rapport quotidien de l’Institut Robert Koch (RKI) en charge de suivre l’évolution de la maladie ne mentionne pas ces données mais entre autres, le nombre de morts, de guéris et de contaminés.

Au 6 mars 2020, l’Association nationale des médecins (Kassenärztliche Bundesvereinigung, KBV) allemande estime que l’Allemagne a la capacité de réaliser 12 000 tests par jour. Puis, lors d’une conférence de presse du 18 mars, Lothar Wieler, le président du RKI, a expliqué que l’Allemagne peut réaliser jusqu’à 160 000 tests par semaine soit environ 22 000 par jour.

Le dernier chiffre en date : 500 000 tests par semaine. Le 26 mars 2020, lors d’une conférence de presse, le virologue allemand Christian Drosten de l’hôpital de la Charité à Berlin a déclaré : « Nous effectuons un demi-million de tests chaque semaine en Allemagne. »

En Allemagne, le taux de mortalité du Coronavirus est plus faible que dans d’autres pays européens comme l’Italie, l’Espagne et la France. Au 23 mars 2020, la France comptait 19 856 cas confirmés et 860 décès d’après Santé Publique France. L’Allemagne recensait à la même date 27 436 contaminés pour 114 décès d’après l’Institut Robert Koch (RKI). Certains experts affirment que la grande campagne de dépistage du gouvernement allemand serait une explication possible de cette différence.

D’après les chiffres officiels du RKI datant du 18 mars 2020, l’Allemagne a la capacité de réaliser 360 000 tests par semaine. En France, 9 000 tests par semaine sont effectués d’après le ministre de la santé. Jean-Luc Mélenchon a donc raison sur le fait que l’Allemagne réalise plus de tests que la France mais ses chiffres sont faux. Ses propos sont donc imprécis.

Marine Langlois et Margaux Masson

Les sources à consulter

Pin It on Pinterest