AMÉLIE DE MONTCHALIN

« Au niveau européen […] c’est plus de 180 millions d’euros qui ont été mobilisés pour la recherche d’un vaccin »

Amélie de Montchalin, secrétaire d’État aux affaires européennes, a déclaré, dimanche 29 mars 2020, que
la Commission européenne a débloqué un fonds de 180 millions d’euros destiné à la recherche d’un vaccin contre le Covid-19. En fait, c’est un peu moins, mais la Commission mobilise en effet un budget considérable.

LE CONTEXTE

Invitée au micro d’Ali Baddou, le 29 mars 2020, dans Questions politiques sur France Inter, Amélie de Montchalin répondait à la question de la journaliste Carine Bécard, au sujet de la gestion de la crise sanitaire par l’Union européenne (UE) : « Est-ce qu’on est efficaces et est-ce qu’on sait encore être unis ? » Pour répondre par l’affirmative, la Secrétaire d’État aux affaires européennes a pris l’exemple de la recherche médicale : « Aujourd’hui, la bonne nouvelle, c’est que c’est plus de 180 millions d’euros qui ont été mobilisés (par la Commission européenne) pour la recherche d’un vaccin, d’un traitement. »

L’EXPLICATION

Les institutions européennes se mobilisent en effet pour lutter contre la pandémie. Seulement, la seule arme véritable dont elles disposent est l’argent, puisque l’UE ne peut faire plus qu’ « encourager la coopération » et « compléter les politiques nationales », comme le dispose l’article 168 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE). En d’autres termes, elle ne peut agir directement sur les politiques sanitaires des États membres et ne peut que les soutenir, notamment sur le plan financier.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, déclarait lundi 16 mars 2020 s’être « entretenue avec les dirigeants d’une société de recherche européenne innovante » qui travaille « sur une technologie prometteuse pour développer un vaccin contre le coronavirus ».
Elle ajoute alors que « l’Union européenne leur fournit jusqu’à 80 millions d’euros ». Et de conclure : « J’espère qu’avec ce soutien, nous pourrons avoir un vaccin sur le marché avant l’automne ». Cette société, précise un
communiqué de presse de la Commission européenne daté
du 16 mars 2020, c’est le laboratoire CureVac, situé à Tübingen, en Allemagne.

Ainsi, parmi ces 180 millions d’euros dont fait mention Amélie de Montchalin, 80 millions d’euros sont alloués à ce seul laboratoire. Pour cause, comme l’indique ce même communiqué de presse, « CureVac a déjà commencé son programme de développement de vaccins contre le COVID-19
et estime pouvoir lancer des essais cliniques d’ici à juin 2020 ».

Le budget du programme « Horizon 2020 » mis à contribution 

Le 6 mars 2020, soit dix jours plus tôt, la Commission européenne avait déjà annoncé mettre 47,5 millions d’euros sur la table pour des travaux de recherche destinés à l’élaboration de tests de diagnostic, de vaccins et de traitements contre le Covid-19. La somme finance alors 17 projets de recherche à travers l’UE, auxquels prendront part 136 équipes de scientifiques.

Enfin, le 3 mars 2020, l’Initiative en matière de médicaments innovants (IMI), partenariat entre la Commission européenne et l’industrie pharmaceutique, a lancé un appel urgent à des propositions de recherche visant à mettre au point des traitements médicamenteux et des diagnostics. Comme le montre ce document de l’IMI (en anglais), daté du 5 mars 2020, l’opération est financée jusqu’à 45 millions d’euros et les entreprises ont jusqu’au 31 mars 2020 pour faire leurs propositions. 

Par ailleurs, la totalité des sommes vouées à la recherche provient du programme européen Horizon 2020, qui a pour but de financer la recherche et l’innovation scientifiques depuis 2014, à l’aide d’une enveloppe budgétaire de 79 milliards d’euros étalée sur 7 ans. 

Ces trois annonces d’aide à la recherche, une fois addition faite, ont pour total 172,5 millions d’euros. Il n’y a donc pas « plus de 180 millions d’euros » mobilisés par la Commission européenne pour la recherche d’un vaccin au Covid-19, d’autant qu’une partie est destinée aux tests de diagnostic de la maladie. La déclaration d’Amélie de Montchalin est donc imprécise.

Dorian Le Jeune

LES SOURCES À CONSULTER :

Eur-lex.europa.eu : Article 168 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. 
Ec.europa.eu : Communiqué de presse de la Commission européenne (16/03/2020) : « Coronavirus : la Commission propose un financement au laboratoire CureVac, qui développe des vaccins innovants ». 
Ec.europa.eu : Communiqué de presse de la Commission européenne (06/03/2020) : « COVID-19 : la Commission renforce le financement de la recherche et sélectionne 17 projets portant sur la mise au point de vaccins, de traitements et de tests de diagnostic ».
Imi.europa.eu : Appel urgent à des propositions de recherche de l’Initiative en matière de médicaments innovants (IMI).
Horizon2020.gouv.fr : Explicatif du programme de recherche scientifique européen Horizon 2020.

Pin It on Pinterest