ALEXIS CORBIÈRE

« Aujourd’hui 400 000 personnes sont blessées psychologiquement, physiquement, par le surmenage au travail »

Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, atteste qu’aujourd’hui 400 000 personnes sont victimes de surmenage au travail. C’est une affirmation vraie selon les chiffres de l’Institut de veille sanitaire.

LE CONTEXTE

Alexis Corbière était invité sur le plateau de CNews, le 5 février 2018. Interrogé par la journaliste Audrey Crespo-Mara sur ce qu’avait accompli son parti, La France insoumise, depuis sept mois, le député se réfère à une proposition de loi, finalement rejetée, pour reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle. Pour appuyer ses propos, il insiste sur le fait que «400 000 personnes sont blessées psychologiquement, physiquement, par le surmenage au travail».

L’EXPLICATION

Le député de la France Insoumise soutient la proposition de loi présentée par François Ruffin pour reconnaître le burn-out comme étant une maladie professionnelle. Dans cette perspective, il a affirmé que 400 000 personnes souffrent de surmenage au travail en France, ce qui est vrai, selon les chiffres donnés par l’Institut de veille sanitaire. Un de ses Bulletins épidémiologiques hebdomadaires, sorti en juin 2015 et intitulé « La souffrance psychique en lien avec le travail chez les salariés actifs en France entre 2007 et 2012 », donne un chiffre plus élevé que celui donné par Alexis Corbière. L’institut estime qu’il y aurait 480 000 salariés en souffrance psychologique liée au travail. Il indique aussi que la part du burn-out représente environ 7% de ces 480 000 salariés, soit un peu plus de 30 000 personnes. Il y a en tout 3,2 millions de salariés français qui présenteraient «un risque de burn-out», selon une étude de 2014 du cabinet Technologia.

Pour rappel, le burn-out, selon l’Institut national de recherche et de sécurité, est défini comme un syndrome d’épuisement professionnel, qui se caractérise par trois dimensions : l’épuisement émotionnel, le cynisme et le sentiment de non-accomplissement personnel au travail. Mais, actuellement, la souffrance mentale liée au travail ne figure dans aucun tableau de maladie professionnelle.

Alexis Corbière a donc raison de dire qu’aujourd’hui en France il y a « 400 000 personnes blessées psychologiquement, physiquement, par le surmenage au travail ».

Laura Hubert

Les sources à consulter

  • Technologia. Etude clinique et organisationnelle permettant de définir et de quantifier le burn-out.
  • INRS. Epuisement professionnel ou burn-out.
  • INVS. La souffrance psychique en lien avec le travail chez les salariés actifs en France entre 2007 et 2012.

Pin It on Pinterest

Share This