JEAN-MICHEL BLANQUER

« Aujourd’hui, il y a plus de petites filles que de petits garçons qui ne vont pas à l’école maternelle pour des raisons sociétales. Et puis, appelons un chat un chat, le fondamentalisme islamiste, dans certains territoires, a fait que certaines petites filles vont à l’école le plus tard possible ou avec une assiduité plus faible. »

Sur France Culture, le 31 août, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, s’est exprimé sur la scolarité précoce en maternelles. « Aujourd’hui, il y a plus de petites filles que de petits garçons qui ne vont pas à l’école maternelle pour des raisons sociétales. » Cependant, au regard des statistiques officielles, on ne peut pas affirmer cela. La direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) précise : « Les filles sont plus nombreuses à profiter de la scolarisation précoce. » En réponse au constat de la DEPP, le cabinet du ministre reconnaît des imprécisions. L’objectif, selon eux, n’était pas de faire une généralité nationale mais de noter des situations particulières sur des territoires précis.
Le ministre poursuit : « Le fondamentalisme islamiste, dans certains territoires, a fait que certaines petites filles vont à l’école le plus tard possible, ou avec une assiduité plus faible. » On ne peut pas vérifier la deuxième phrase du ministre. En France il est interdit de collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses. Le ministre n’a donc aucune donnée pour étayer ses propos.

Pour consulter l’article des Décodeurs en entier, c’est ici :

 

Pour consulter l’article du Vrai ou Fake de FranceInfo en entier, c’est ici :

-->

Pin It on Pinterest