EMMANUEL MACRON

« Aujourd’hui nous sommes face à une SNCF qui est 30 % moins performante que ses grands voisins »

Lors de sa grande interview, dimanche 15 avril 2018, sur Médiapart et BFM TV / RMC, Emmanuel Macron a affirmé que la SNCF est « 30 % moins performante que ses grands voisins ». Le président de la République n’a pas cité de sources sur ce constat, mais il correspond à un argument déjà avancé par le gouvernement ces dernières semaines, notamment Edouard Philippe, Premier ministre, qui déclarait en février 2018 que « faire rouler un train en France coûte 30 % plus cher qu’ailleurs ». Le chiffre de « 30 % » est bien mentionné au détour du rapport Spinetta sur l’avenir du transport ferroviaire remis en février au gouvernement. Mais ce même rapport reconnaissait qu’il s’agissait d’une affirmation fragile : « Il est difficile de procéder à une évaluation exacte de l’écart de compétitivité (sauf sur le fret) pour des activités qui aujourd’hui encore sont dans des situations de monopole. On peut néanmoins considérer que la situation statutaire de la SNCF, les frais de structure et les excédents de personnel génèrent un écart potentiel de compétitivité d’au moins 30 % par rapport aux règles du marché (convention collective, grilles salariales, définition des emplois). » Ce constat prudent montre qu’il faut prendre avec des pincettes l’affirmation d’Emmanuel Macron.

L’analyse complète des « Décodeurs » du Monde est à lire ici :

Pin It on Pinterest

Share This