ÉLISABETH MORENO

« Ce que je veux c’est que les féminicides passent de 170 actuellement identifiés à 10 par an »

Dans son interview du 18 juillet 2020 au Parisien, Élisabeth Moreno, la nouvelle ministre déléguée à l’Egalité femmes-hommes, à la Diversité et à l’Égalité des chances, exprime ses ambitions : « Ce que je veux c’est que les féminicides passent de 170 actuellement identifiés à 10 par an. »

Un nombre supérieur au dernier communiqué par le ministère de l’Intérieur qui recensait 121 femmes décédées sous les coups de leur partenaire ou de leur ex-partenaire de vie, en 2018. Un nombre également plus élevé que celui de 152 féminicides en 2019, identifiés par le collectif Féminicides par compagnons ou ex. Contacté par la rubrique de fact-checking de Libération (« CheckNews »), le cabinet d’Élisabeth Moreno a expliqué que la ministre évoquait les « 170 victimes de morts violentes intrafamiliales, qui comprennent 121 femmes, 21 enfants et 28 hommes ». Des données issues de l’étude nationale sur les morts violentes au sein du couple pour l’année 2018.

La déclaration d’Élisabeth Moreno est donc fausse puisque qu’elle parle de « féminicides ». Or, comme le rappelle « CheckNews », ce terme renvoie au meurtre ou à l’assassinat d’une femme « parce qu’elle est une femme ». La définition n’inclut donc pas les meurtres d’hommes ni ceux d’enfants.

Pour lire l’article de « Checknews » de Libération dans son intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest