ROMAIN GRAU

« J’ai été dans l’obligation de sortir de mon bureau, de prendre l’extincteur. Un voisin est aussi sorti de son local en face. Ces gilets jaunes ont pris la fuite à ce moment-là. »

Le 27 juillet, le député La République en Marche de Perpignan, Romain Grau, réagissait sur BFM TV après la dégradation de son local. « J’ai été dans l’obligation de sortir de mon bureau, de prendre l’extincteur. Un voisin est aussi sorti de son local en face. Ces gilets jaunes ont pris la fuite à ce moment-là. »

Les dégradations se sont effectivement produites en marge d’une manifestation des gilets jaunes à Perpignan. Pourtant, une vidéo prise depuis un balcon surplombant la rue montre que les personnes ayant brisé la vitrine et déclenché un départ de feu ne revêtent pas de gilets jaunes. Habillés tout en noir, les individus semblent être membres du black bloc à l’avant du cortège. Un journaliste de France Bleu Limousin présent sur place et interrogé par Checknews déclare : « Je n’ai pas vu de gilets jaunes s’en prendre à la permanence, de la même façon que je n’ai pas vu ou entendu de gilets jaunes tenter de dissuader les hommes cagoulés de le faire. En revanche, j’ai vu un gilet jaune tenter de filmer la scène, et deux autres le bousculer pour lui demander d’arrêter, en lui disant que ça allait leur retomber dessus. »

Lire l’article de Checknews de Libération en intégralité, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest