Ségolène Royal

« C’est à cause du vote de la France, du changement du vote de la France, elle avait tenu bon, contre le glyphosate, et c’est le changement de la position de la France qui a expliqué que l’Europe a redonné une réautorisation. »

Invitée sur France Inter, Ségolène Royal, ambassadrice des pôles et ancienne ministre de l’Ecologie, a déclaré, le lundi 17 juin, que : « C’est à cause du vote de la France, du changement du vote de la France, elle avait tenu bon, contre le glyphosate, et c’est le changement de la position de la France qui a expliqué que l’Europe a redonné une réautorisation. » C’est faux. En effet la France n’a pas changé son vote sur le glyphosate lors du vote qui a eu lieu en novembre 2017. Elle a voté contre la prolongation de la licence du glyphosate pour cinq ans. Toutefois, une majorité qualifiée de pays a voté en faveur de cette décision, qui a été adoptée.  Le gouvernement a en revanche renoncé à sa promesse de l’interdire totalement en France d’ici 2020. L’affirmation de Ségolène Royal n’en demeure pas moins fausse.

Pour lire l’article des « Décodeurs » du Monde en intégralité, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest