JEAN-LUC MÉLENCHON

« Ceux qui sont pris à Dijon dans des bandes armées et qui sont en train de demander l’asile politique ne doivent pas l’avoir »

Dans une interview sur BFM TV, le 16 juin 2020, le député La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, s’est exprimé sur les violences entre la communauté tchétchène et la communauté marocaine qui ont eu lieu à Dijon en juin 2020. Il a affirmé : « Ceux qui sont pris à Dijon dans des bandes armées et qui sont en train de demander l’asile politique ne doivent pas l’avoir ».

Les Surligneurs expliquent que les réfugiés et les demandeurs d’asile sont protégés par des conventions internationales (comme la Convention de Genève de 1951) et la loi française. Les personnes admises en France sous le statut de réfugiés subissent des persécutions dans leur pays d’origine. Elles ne peuvent perdre ce statut qu’en cas d’infraction ou de danger très grave, comme être condamnées pour une infraction passible de dix ans d’emprisonnement au moins. Selon Les Surligneurs, les violences qui se sont déroulées à Dijon ne sont pas, selon la loi, passibles d’expulsion pour un demandeur d’asile ou un réfugié.

Les propos de Jean-Luc Mélenchon sont donc faux.

Pour lire l’article des Surligneurs en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest