AMÉLIE DE MONTCHALIN

« C’est une crise institutionnelle majeure pour l’Europe »

Amélie de Montchalin, secrétaire d’État chargée des affaires européennes, a réagi violemment, le 11 octobre 2019, au rejet de Sylvie Goulard par les eurodéputés. Sylvie Goulard devait être nommée commissaire européenne et a été écartée à causes de potentiels « conflits d’intérêts ».

Amélie de Montchalin a déclaré sur les ondes de France Inter qu’il s’agissait d’« une crise institutionnelle majeure pour l’Europe ». C’est faux car, en réalité, il s’agit du fonctionnement normal des institutions. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les parlementaires européens refusent la nomination d’un commissaire.

Amélie de Montchalin justifie sa phrase en expliquant que cela pourrait repousser la date d’entrée en fonctions de la nouvelle Commission, prévue le 1er novembre. Là encore c’est très exagéré et c’est déjà arrivé

Pour lire l’article des Surligneurs en intégralité, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest