NICOLAS DUPONT-AIGNAN

« Depuis la Seconde Guerre mondiale, les retraités voient leur pension de retraite alignée sur l’inflation »

Soutien de première heure des « gilets jaunes », Nicolas Dupont-Aignan a régulièrement pris la parole depuis le début du mouvement pour expliquer ce qui, selon lui, n’allait pas. Dernièrement, ce sont les retraités, présents en masse chez les « gilets jaunes », que le président du parti Debout la France a défendu. Très inquiets quant à l’augmentation de la CSG, et la fin de l’indexation de leurs pensions sur l’inflation, les retraités ont pu compter sur le candidat l’élection présidentielle 2017 pour faire passer un message : « Tous les gouvernements de France depuis la Seconde Guerre mondiale ont respecté cette règle, dans tous les pays du monde, les retraités voient leur pension de retraite alignée sur l’inflation ». Une déclaration qui est cependant fausse. En effet, les pensions sont alignées sur l’inflation seulement depuis 1987. Bien loin donc de la Seconde Guerre mondiale. En effet, entre 1948 et 1987, c’est sur le salaire moyen que ces pensions étaient basées. Nicolas Dupont-Aignan a également avancé le fait que cette indexation serait un principe dans le monde entier. Pourtant, en Allemagne et en Suède par exemple, c’est sur les salaires que les retraites sont revalorisées et non sur l’inflation. Toujours en Europe, la Grèce a réduit le montant des retraites de plus d’un tiers, alors que le coût de la vie n’a lui pas baissé.

Pour lire l’article du « Vrai du Faux » de France Info en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest