JEAN-CHRISTOPHE LAGARDE

« Dites, France Inter, et si vous donniez la parole à l’UDI ? 56 invités politiques par mois, 1 invité de l’UDI »

La tête de liste pour les élections européennes a relayé un tweet sur son compte affirmant que l’UDI, 4e force parlementaire en France, n’était que très peu invité dans les différentes émissions de France Inter. Une affirmation vraie si l’on se réfère à la grille des programmes de la radio du service public. 

LE CONTEXTE

À quelques semaines des élections européennes, qui se tiendront le 26 mai 2019, les têtes de listes des partis candidats trustent les plateaux des émissions politiques. Ce qui alimente, comme souvent, des débats autour de la représentation de tel ou tel candidat. C’est dans ce contexte que Jean-Christophe Lagarde, tête de liste pour l’Union des démocrates et indépendants (UDI), a relayé sur son compte Tweeter officiel un tweet de son parti concernant son temps de parole au micro de France Inter : « L’UDI, 4e force parlementaire en France, plus de 60 parlementaires élus au suffrage universel … mais à peine 1 % de temps de parole sur France Inter ! » Sur une infographie comprise dans le tweet, on peut lire : « Dites, France Inter, et si vous donniez la parole à l’UDI ? 56 invités politiques par mois, 1 invité de l’UDI ».

 

L’EXPLICATION

Tout d’abord, il est affirmé dans ce tweet de l’UDI, relayé par Jean-Christophe Lagarde, que l’UDI est la 4e force parlementaire en France. En recensant les parlementaires élus au suffrage universel, direct et indirect, c’est-à-dire à l’Assemblée nationale et au Sénat, on s’aperçoit que cette première affirmation est vraie. Le groupe parlementaire de l’UDI à l’Assemblée nationale, qui comprend également quelques apparentés, totalise 29 élus. Au Sénat, l’UDI, fait partie du groupe Union centriste, qui compte 51 élus au total, apparentés compris. Avec 80 élus, en comptant les apparentés, l’UDI est bel et bien la quatrième force parlementaire en France, après La République en marche (environ 330 élus à l’Assemblée nationale et au Sénat), Les Républicains (près de 250 élus) et le parti socialiste (plus de 100 élus). Des groupes tels que La France insoumise ou le Rassemblement national comptent moins d’élus que l’UDI.

Ensuite, ce tweet affirme que France Inter accueille 56 invités politiques par mois, mais n’en accueille qu’un seul de l’UDI. France Inter compte plusieurs émissions, en semaine ou le week-end, où des femmes et des hommes politiques sont invités : le 5/7, le 7/9, Le Téléphone sonne, Un jour dans le monde, On n’arrête pas l’éco, Questions politiques et les différents journaux d’informations. Pour le mois d’avril 2019, on recense 33 invités politiques. Parmi eux, on compte Jean-Christophe Lagarde, tête de liste de l’UDI, invité de l’émission Questions politiques le 21 avril. Jean-Luc Warsmann, député UAI (UDI, Agir et Indépendants) a lui été invité le 1er avril dans l’émission Le Téléphone sonne. Au mois de mars 2019, France Inter a accueilli 30 invités politiques. Cependant, aucun membre ou élu de l’UDI n’a été convié.

 

 

Si les chiffres avancés dans le tweet de l’UDI qu’a relayé Jean-Christophe Lagarde ne sont pas complètement précis, cette affirmation semble vraie, les élus de l’UDI étant peu à l’antenne (ce qui ne signifie pas toujours qu’ils ne sont pas invités). Cependant, force est de constater que ce tweet, publié le 3 mai 2019, a eu l’effet escompté, puisque Jean-Christophe Lagarde était invité dans la matinale de Nicolas Demorand et Alexandra Bensaid seulement quatre jours plus tard, pour l’interview de 7h50. Ce type de tweet semble s’inscrire dans une stratégie globale de veille sur les invitations politiques des médias, puisqu’un tweet semblable, concernant cette fois Europe 1, était publié sur le compte de l’UDI le 4 mai 2019.

Clément Argoud

Les sources à consulter

-->

Pin It on Pinterest