FRANÇOIS BAYROU

« Nicolas Sarkozy a octroyé un avantage fiscal incroyable au Quatar »

François Bayrou a souhaité alerter des exonérations qui font de la France un paradis fiscal pour le Qatar. C’est faux. En réalité, Nicolas Sarkozy n’a fait qu’étendre un dispositif déjà existant. En 1990, une première convention fiscale est signée entre les deux pays, puis étendue en 1993, par un échange discret de lettres diplomatiques. Celles-ci s’accordent sur l’exonération d’impôts sur la fortune des biens détenus en France par des Qataris. À l’époque, les socialistes justifient ce choix en rappelant que le Qatar est une réserve de gaz, que Total et Elf souhaitent s’y implanter et que la France équipe 80% de l’armée du Qatar. En somme, un choix qu’ils estimaient stratégique.
Lorsque la droite arrive au pouvoir, un accord plus avantageux encore est conclu avec le Koweït. En 2005, le Qatar rouvre les négociations pour obtenir le même geste, mais Nicolas Sarkozy refuse.

Pour écouter la chronique du vrai-faux de l’info d’Europe 1 en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest