NICOLAS DUPONT-AIGNAN

« Il est prévu de donner 4 milliards d’euros à la Turquie pour préparer son adhésion [à l’UE] »

Le président du parti Debout la France, défavorable à l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, a affirmé que l’UE allait verser quatre milliards d’euros au pays pour préparer son adhésion, ce qui est vrai au regard des derniers rapports de la Cour des comptes européenne.

LE CONTEXTE

Nicolas Dupont-Aignan, invité de l’émission « Les 4 Vérités » du 5 janvier 2018 sur France 2, s’est exprimé sur l’Union européenne et la procédure d’adhésion de la Turquie. Il a notamment assuré que l’Union européenne versait quatre milliards d’euros au pays « pour préparer son adhésion » et a regretté que les Français ne soient pas assez informés qu’ils « continuent à verser des subventions à la Turquie ».

L’EXPLICATION

Alors que la procédure d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne est en cours depuis plus de vingt ans, l’Europe continue de lui verser des fonds au titre de l’instrument d’aide de préadhésion, mis en place par la Commission européenne. De même que tous les candidats à l’adhésion au sein de l’UE, la Turquie est éligible à cet instrument financier qui lui permet de se développer économiquement et de renforcer ses institutions en vue de son intégration. Selon un communiqué de presse de la Cour des comptes européenne, la Turquie « perçoit plus de 40 % des fonds alloués au titre de l’instrument d’aide de préadhésion (IAP) de l’Union, ce qui en fait le principal bénéficiaire » avec 4,79 milliards d’euros versés au cours de la période 2007-2013.

Comme l’a affirmé Nicolas Dupont-Aignan, la Turquie devrait également recevoir une dotation supplémentaire de 4,45 milliards d’euros pour la période 2014-2020, toujours au titre de l’IAP, sachant que 186 millions avaient déjà été versés en mai 2017. La Cour des comptes européenne pointe d’ailleurs, dans ce même communiqué, que « les négociations d’adhésion de ce pays ne progressent guère, et le processus de réforme s’est enlisé au cours des dernières années ». Un audit a été ouvert à ce sujet en juin 2017 pour redéfinir le soutien financier accordé à la Turquie, bien qu’aucune décision n’ait encore été prise. Lors de sa déclaration conjointe avec Recep Tayyip Erdogan, le président de la République de Turquie, en janvier 2018, Emmanuel Macron a souligné l’importance d’un dialogue avec l’Union Européenne. Les négociations restent malgré tout au point mort pour le chef de l’Etat qui a assuré qu’il fallait « sortir d’une hypocrisie qui consisterait à penser qu’une progression naturelle vers l’ouverture de nouveaux chapitres est possible, ça n’est pas vrai. »

Margot Desmas

Les sources à consulter

  • Centre virtuel de la connaissance sur l’Europe : « Demande d’adhésion de la Turquie à la Communauté économique européenne »
  • Cour des comptes européenne : « L’aide accordée à la Turquie va faire l’objet d’un audit de la Cour des comptes européenne »

  • Europe direct : « Journal officiel de l’Union Européenne »
  • L’Élysée : « Déclaration conjointe de M. Recep Tayyip ERDOGAN, Président de la République de Turquie et Emmanuel Macron, Président de la République Française »
-->

Pin It on Pinterest

Share This