NADINE MORANO

« Il faut arrêter de les maintenir sur le territoire français alors que ce sont des enfants étrangers qui devraient retourner dans leur pays »

Invitée de BFM TV, le mardi 5 juin 2018, l’ancienne ministre de la Famille et des Solidarités a donné son avis sur la « vague migratoire » qui « submerge » la France. La députée européenne a notamment appuyé ses propos en mettant en avant les difficultés des mineurs isolés étrangers (MIE) ou mineurs non accompagnés (MNA) : « Il faut arrêter de les maintenir sur le territoire français, alors que ce sont des enfants étrangers qui devraient retourner dans leur pays. » Selon elle, la directive européenne Retour permettrait un renvoi de ces mineurs dans leur pays d’origine. Une mesure qui existe, mais est utilisable uniquement si le mineur n’est pas isolé. A contrario, la France a ratifié la Convention Internationale des droits de l’Enfant, qui oblige la « protection des enfants ayant fui violences et menaces dans leur pays d’origine ». L’article 20, de cette Convention indique par exemple que « tout enfant qui est temporairement ou définitivement privé de son milieu familial, ou qui dans son propre intérêt ne peut être laissé dans ce milieu, a droit à une protection et à une aide spéciale de l’État », et les mineurs ne peuvent donc pas être considérés comme des migrants irréguliers, mais comme des enfants à part entière. Il est donc interdit de renvoyer ces mineurs dans leur pays d’origine.

Pour lire l’article des « Décodeurs » du Monde en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest