MANUEL VALLS

« Il faut étudier l’interdiction du salafisme dans notre pays »

L’ancien Premier ministre de François Hollande souhaite l’interdiction du salafisme en France. Il l’explique dans une interview au Midi Libre, le 25 mars 2018. Si Manuel Valls veut effectivement « étudier » cette possibilité, il ne pourra pas la mettre en application. Le salafisme est une orientation religieuse, l’interdire est contraire à la Constitution. La Déclaration des droits de l’homme prévoit en effet que « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses (…) pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi ». De ce fait, comme le font remarquer Les Surligneurs, « si le salafisme conduit en tant que tel à des excès contraires à l’ordre public, la loi ne peut qu’interdire l’enseignement ou l’expression de ses préceptes les plus intolérables » même si « voter une loi interdisant les prêches et messages salafistes extrémistes ne servirait à rien, puisque l’incitation à la haine et à la violence est déjà interdite par elle-même ».

Pour lire l’article des Surligneurs en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest