CHRISTIAN ESTROSI

« Il n’y a pas de délit spécifique pour les agressions de policiers »

Suite au lynchage de deux policiers à Champigny-sur-Marne, Christian Estrosi, le maire de Nice, a rappelé sa volonté de rétablir les peines planchers, supprimées en 2014, sur le plateau de France Inter le 03 janvier 2018. « Il faut un délit spécifique pour les agressions de policiers. Il est urgent qu’il y ait des peines beaucoup plus fortes contre ceux qui s’attaquent à des policiers », a-t-il déclaré. Christian Estrosi a raison de dire qu’il n’y a pas de délit spécifique pour les agressions de policiers, bien que ce type d’agression soit lourdement condamné. Un coup porté contre un membre de l’autorité publique (magistrat, policier, douanier…) peut coûter 3 à 5 ans de prison, et dans le cas où ces violences sont réalisées avec une arme, l’auteur peut encourir jusqu’à 15 ans de prison. Seulement, ces peines sont rarement attribuées. En 2016, 2 900 personnes ont été condamnées par les tribunaux pour des agressions contre des représentants de l’autorité publique. Elles ont écopé de peines de 5,3 mois en moyenne. C’est plus qu’il y a dix ans (3,5 mois), mais pas à la hauteur pour certains critiques.

Pour écouter la chronique du vrai-faux de l’info d’Europe 1 en intégralité, c’est ici

Pin It on Pinterest

Share This