Pierre Moscovici

«  Il n’y a pas de paradis fiscaux dans l’Union européenne »

Invité au micro de RTL, le lundi 25 mars 2019, le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, a affirmé qu’aucun paradis fiscal, « un pays qui ne respectent pas les règles de bonnes gouvernances internationales » , ne se trouvait dans les pays de l’Union européenne. Or, contrairement à ce qu’avance l’acteur politique, il existe un certain nombre de pays en Europe qui répondent à la définition du paradis fiscal, comme le Luxembourg, le Pays-Bas ou encore l’Irlande. Ces derniers ne permettent pas seulement de cacher de l’argent pour des particuliers mais donnent également la possibilité aux grandes entreprises de placer leurs sièges sociaux afin de payer très peu d’impôts. Sur Twitter, Pierre Moscovici a maintenu ses propos. Il nuance, toutefois, sa déclaration en expliquant qu’il existe « sans aucun doute des pays qui encouragent à l’optimisation fiscale ». En réalité, il n’y a pas de pays européen dans la liste officielle de l’Europe des paradis fiscaux. Or cette dernière est établie par les commissaires européens eux-mêmes. Il suffit de jeter un œil à la liste de l’ONG Oxfam International pour y trouver quelques pays européens, comme le Luxembourg, l’Irlande et Malte. Le mardi 26 mars 2019, le Parlement européen a voté pour approuver les conclusions d’un rapport qui explique que sept pays de l’U.E. (parmi eux, la Belgique, Chypre et la Hongrie) « présentent certaines caractéristiques d’un paradis fiscal ».

Pour regarder la vidéo du fact-checking diffusée dans l’émission « C à vous » de France 5, c’est ici :

 

-->

Pin It on Pinterest