MURIEL PÉNICAUD

« Il y a 300 000 offres d’emplois qui n’ont pas été pourvues à cause d’un manque de compétence des chômeurs »

Invitée de BFMTV le 18 février 2018, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, soulignait, lors de la sortie des derniers chiffres du chômage (8,6% en janvier 2018), que 300 000 offres d’emplois étaient non-pourvues à cause d’un manque de compétence des chômeurs. C’est faux. Certes il y a entre 200.000 et 330.000 projets de recrutements qui ont été abandonnés l’an dernier, mais ce n’est pas à cause d’un manque de compétence des chômeurs qu’elles n’ont pas été pourvues. Un tiers des entreprises retire leurs propositions d’emploi, à cause d’une baisse de budget la plupart du temps, et dans 77% des cas les recruteurs eux-mêmes estiment que leur offre n’est pas assez attractive. Pôle emploi ajoute que ces offres sont aussi de très courtes durées et donc ne proposent pas une activité pérenne sur toute l’année. Le manque de compétences fait certes partie des raisons invoquées par les entreprises pour justifier l’échec de leur recrutement, mais ce n’est pas la première d’entre elles.

Pour écouter la chronique du vrai-faux de l’info d’Europe 1 en intégralité c’est ici : 

Pin It on Pinterest

Share This