MARLÈNE SCHIAPPA

« Il y a eu 34% de plaintes en plus dans le trimestre qui a suivi l’affaire Weinstein »

Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Égalité femmes-hommes, affirme qu’il y a eu une augmentation de 34% de plaintes pour agressions sexuelles dans le trimestre qui a suivi l’affaire Weinstein. Ses propos sont imprécis : la secrétaire d’Etat grossit les chiffres donnés par le ministère de l’Intérieur.

LE CONTEXTE

Marlène Schiappa était invitée sur le plateau des “4 vérités” de France 2 vendredi 11 mai 2018. La secrétaire d’Etat y présentait son projet de loi contre les violences sexistes, présenté lundi 14 mai 2018 à l’Assemblée nationale. Concernant l’évolution des mentalités depuis l’affaire Harvey Weinstein – producteur phare d’Hollywood accusé en octobre 2017 de harcèlement sexuel -, Marlène Schiappa fait remarquer une hausse de 34% de plaintes dans le trimestre qui a suivi.

L’EXPLICATION

Selon le bilan statistique des délinquances en 2017 du ministère de l’Intérieur, publié en janvier 2018, le nombre des agressions sexuelles, autres que les viols, enregistrées au quatrième trimestre de l’année 2017, est très en hausse par rapport au quatrième trimestre de 2016. Les forces de sécurité enregistrent une augmentation de 31,5%, dans le contexte du mouvement de prise de parole des femmes suite aux révélations de l’affaire Weinstein.

Marlène Schiappa grossit le chiffre annoncé par le gouvernement, qui est de 31,5%, en annonçant une hausse de 34%. Plusieurs médias avaient repris ce chiffre de 34%, suite à une étude menée par l’Ifop en février 2018, “Les Françaises et le harcèlement sexuel au travail”. Cette étude démontre qu’une femme sur trois a déjà été agressée sexuellement sur son travail. Par contre, l’Ifop indique pour ce résultat le chiffre de 32%, et non 34%.

Laura Hubert

Les sources à consulter

Pin It on Pinterest

Share This