NICOLAS BAY

« Il y a partout en Europe une volonté d’en finir avec ce système où une Commission décide à la place des peuples »

Le Front national n’aime pas beaucoup les institutions européennes et c’est au tour de Nicolas Bay de le faire savoir. Le vice-président du parti a affirmé sur Public Sénat, le 9 octobre 2017, que la Commission européenne décidait à la place des peuples. C’est faux puisque la Commission n’est pas le législateur de l’Union européenne (UE) contrairement au Conseil et au Parlement de l’UE qui représentent les intérêts des États et de leurs peuples. La Commission se cantonne à la proposition d’actes législatifs.

Pour lire l’article des Surligneurs en intégralité, c’est ici :

-->

Pin It on Pinterest

Share This