MARINE LE PEN

« Jamais le nombre de travailleurs détachés n’a baissé en France, il ne fait qu’augmenter. »

Présidente du Rassemblement national et soutien de Jordan Bardella, tête de liste du parti pour les élections européennes, Marine Le Pen a déclaré sur BFM TV, le 12 mai 2019, que le nombre de travailleurs détachés en France n’a jamais cessé d’augmenter. Selon les chiffres de la Direction générale du travail, elle dit vrai.

LE CONTEXTE

À quelques jours des élections européennes, les chefs de partis sont les grands invités des émissions politiques. Marine Le Pen, invitée de la journaliste Apolline de Malherbe sur BFM Politique, dimanche 12 mai 2019, a évoqué le sujet des travailleurs détachés. La présidente du Rassemblement national a déclaré : « Jamais le nombre de travailleurs détachés n’a baissé en France, il ne fait qu’augmenter : cela crée une préférence étrangère à l’emploi ! » Elle a d’ailleurs repris cette phrase dans un tweet, le même jour à 17h30.

L’EXPLICATION

Tout d’abord, les travailleurs détachés sont définis comme des « employés par une entreprise européenne qui les envoie exercer provisoirement leurs fonctions dans un autre État membre », selon le site du gouvernement Vie publique. C’est la directive européenne 96/71, datant du 16 décembre 1996, qui fixe les règles. Ainsi, un travailleur bénéficie du droit du travail de son pays d’accueil. De même, l’emploi du travailleur ne peut pas durer plus de 24 mois. Dans l’Union européenne, la France est le 2e pays à accueillir le plus de travailleurs détachés, après l’Allemagne.

Selon les données de la Direction générale du travail, la France comptait 7 495 salariés détachés en 2000. Depuis, le nombre ne cesse d’augmenter. Selon le Ministère du Travail, en 2017 il y avait 516 000 salariés détachés déclarés en France (hormis le secteur du transport), soit une augmentation de 46 % par rapport à l’année précédente. En effet, ils étaient 354 000 en 2016. Si la Direction générale du travail confirme qu’il y a une forte hausse, elle explique que l’augmentation du nombre de travailleurs détachés est essentiellement dû à « la généralisation de la déclaration en ligne et par l’effet dissuasif des sanctions et des contrôles ». Les autorités ont donc été régulièrement confrontées aux difficultés de recensement de ces travailleurs par le passé : il y avait potentiellement une différence entre le nombre déclarations et le nombre réel de travailleurs détachés. Reste que, selon les chiffres connus, Marine Le Pen dit vrai.

Perrine Basset

Les sources à consulter

-->

Pin It on Pinterest