MARLÈNE SCHIAPPA

« [La loi sur le harcèlement de rue] est véritablement applicable »

Une loi sur le harcèlement de rue qui autoriserait l’attribution d’une amende de 90 euros aux harceleurs pris en flagrant délit ; telle est la proposition portée par Marlène Schiappa. Invité d’ « Europe Soir », le 28 février 2018, la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, qui estime que cette loi « sera véritablement applicable », assure une visibilité des résultats en « quelques mois ». Mais au regard des expériences similaires conduites dans les pays étrangers, ce serait faux. Au Portugal, où la loi est en place depuis 2015, les signalements sont nombreux, mais il n’y a eu à ce jour, selon la presse portugaise, aucune condamnation. On recense 31 amendes infligées dans l’année en Finlande, sur 550 affaires, et en Belgique, trois seulement depuis que la loi est en place (2014). La plateforme d’information que le gouvernement a créée pour que soient dénoncés ces comportements n’a enregistré que 47 signalements en 2016. Car, selon les policiers belges contactés par Europe 1, la loi est dure à appliquer : le flagrant délit est rare, non seulement parce que les potentiels auteurs du délit se retiennent en présence de la police, mais aussi parce que la patrouille peut arriver après les faits, et donc se confronter à la négation de l’auteur, ou arriver trop tard, une fois l’auteur parti. Pour toutes ces raisons, cette loi a donné lieu à très peu de condamnations.

Pour écouter la chronique du « vrai-faux de l’info » d’Europe 1 en intégralité c’est ici :

Pin It on Pinterest

Share This