MURIEL PÉNICAUD

« La région Paca est l’une de celles qui investissent le moins dans l’apprentissage »

Le projet de loi « Avenir Professionnel », qui contient un volet apprentissage, sera présenté le 27 avril 2018 en conseil des ministres. Une mesure loin de faire l’unanimité. La région Paca a gelé ses investissements dans l’attente d’y voir clair. Invitée d’Europe 1 le 23 avril 2018, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, lui a répondu : « Il y a des régions qui investissent beaucoup sur l’apprentissage, c’est le cas des Hauts-de-France. Mais c’est le cas aussi en Île-de-France, en Nouvelle-Aquitaine, en Centre-Val de Loire. Une des régions qui investit le moins, c’est la région Paca. Qu’ils fassent d’abord, et après on discute. » La ministre s’est emmêlé les pinceaux et s’est trompée. Les chiffres du ministère de la Cohésion des Territoires le confirment : en 2017, la région Paca a dépensé 60 euros par habitant pour la formation professionnelle et l’apprentissage, c’est plus que l’Île-de-France (53 euros). Et pour 2018, le budget voté est en hausse : 140 millions devraient être consacrés au seul apprentissage. Cela représente 5,7% du budget total de la région. L’Île-de-France, elle, y consacrera 5%, 4% pour l’Occitanie. En réalité, la région Paca est l’une de celles qui investissent le plus, cette année, juste derrière les Hauts-de-France. C’est aussi l’une de celles qui voient depuis trois ans le nombre de leurs apprentis augmenter.

Pour écouter la chronique « le vrai-faux de l’info » en intégralité sur Europe 1, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest

Share This