JEAN-YVES LE DRIAN

« La zone où étaient nos deux compatriotes était considérée depuis déjà pas mal de temps comme une zone rouge »

Le ministre des affaires étrangères était interrogé par Europe 1 le 11 mai 2019. Il a assuré que les deux touristes français, enlevés dans le nord du Bénin le 1er mai et libérés le 10 mai au Burkina Faso, ont été enlevés dans une région considérée comme une zone rouge : « La zone où étaient nos deux compatriotes était considérée depuis déjà pas mal de temps comme une zone rouge, c’est-à-dire une zone où il ne faut pas aller, où on prend des risques majeurs si on y va. » Cette affirmation est fausse. La zone où ont été kidnappés les deux touristes français n’était pas classée en « zone rouge » depuis « pas mal de temps ». En effet, le parc de la Pendjari a été classé comme « formellement déconseillé » seulement le 10 mai, le jour de la libération des otages.

Pour lire l’article des « Décodeurs » du Monde en intégralité, c’est ici :

 

-->

Pin It on Pinterest