MURIEL PENICAUD

«  Le système d’indemnisation chômage français est l’un des plus généreux d’Europe »

La réforme de l’assurance chômage, qui entre en vigueur le 1er novembre, oblige désormais à travailler six mois sur les derniers vingt-quatre mois pour toucher une indemnité chômage. Invité de LCI le jeudi 31 octobre, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a affirmé que la France gardait cependant un des systèmes « parmi les plus généreux d’Europe ».

Le « Vrai du faux » de FranceInfo a vérifié les propos de la ministre. Jusqu’au 31 octobre 2019, il fallait avoir travaillé quatre mois sur les vingt-huit derniers mois pour toucher le chômage. Il n’y avait qu’un pays plus généreux que la France sur ce critère, l’Italie avec juste l’obligation d’avoir travaillé trois mois sur quatre ans pour être indemnisé. Depuis le 1er novembre 2019, la France est plus exigeante et rejoint un groupe de pays européens. Mais ce groupe se situe encore dans une moyenne relativement généreuse au regard de l’ensemble des pays, selon les documents comparatifs de l’Unedic.

Les pays de ce groupe (la Suède, les Pays-Bas et la Finlande) exigent six mois de cotisation minimum pour déclencher l’indemnisation avec toutefois des variantes. Ainsi, les Suédois sont les plus exigeants puisque les six mois doivent être travaillés sur une année, alors qu’aux Pays-Bas, les six mois peuvent être cotisés sur une période de trois ans. La France se situe au milieu.

L’affirmation de Muriel Pénicaud est donc vraie.

Pour écouter et lire la vérification par « le vrai du faux » de France Info, c’est juste ici :

Pin It on Pinterest