ELISABETH BORNE

« Les Crit’Air, je peux vous assurer que c’est sur la pollution »

« Les Crit’Air, je peux vous assurer que c’est sur la pollution », confirmait Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire,  vendredi 5 juillet. Au moment de cette sortie, la ministre défendait sur Franceinfo les vignettes Crit’Air qui servent à interdire la circulation d’une partie des véhicules lors des pics de pollution. Le journaliste Marc Fauvelle avançait, lui, que c’est en fait « sur la date de sortie de la voiture » que se base le classement. Pollution ou ancienneté, donc ? 

La ministre utilisait l’exemple des 4 x 4 récents qui ont, selon elle, un Crit’Air 1 parce qu’ils « ne polluent pas ». En réalité, les vignettes concernent autant l’ancienneté que les émissions polluantes. Les véhicules récents, 4 x 4 ou non, respectent des normes européennes plus strictes que les plus anciens et donc rejettent, en toute logique, moins de particules fines.

Pour lire l’article des « Décodeurs » du Monde en intégralité, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest