GÉRALD DARMANIN

« L’État ne prend pas un euro dans l’opération fiscale que les gens dénoncent »

Invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, le 16 novembre, Gérald Darmanin est revenu sur les taxes qui s’appliquent aux carburants. En plein mouvement des « Gilets jaunes », le ministre de l’Action et des Comptes publics a précisé que ces taxes ne rapportaient rien aux finances publiques : « L’Etat ne prend pas un euro dans l’opération fiscale que les gens dénoncent, a expliqué le ministre. Ça nous rapporte 34 milliards d’euros. Le montant de l’argent dépensé par l’Etat, c’est-à-dire nous tous, pour l’écologie, c’est 34 milliards d’euros. » C’est pourtant faux. Tout d’abord, l’ensemble des taxes écologique a rapporté 51,2 milliards d’euros en 2016, soit près de 17 milliards de plus qu’annoncé. Le chiffre évoqué par Gérald Darmanin correspond en réalité à la taxe intérieure sur la consommation de produits énergétiques (TICPE). De ce fait, les produits des différentes taxes sont supérieurs au budget du ministère de la transition écologique qui lui est bien à hauteur de 34 milliards d’euros. Selon Le Monde, les taxes environnementales ne sont pas toutes reversées directement à l’écologie. Gérald Darmanin effectue donc un raccourci en plein débat houleux sur la fiscalité écologique.

Pour lire l’article des « Décodeurs » du Monde en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest