NICOLE BELLOUBET

« L’insulte à la religion est une atteinte à la liberté de conscience »
Invitée au micro de Europe 1 le 29 janvier 2020, Nicole Belloubet a réagi à l’affaire Mila. Pour rappel, la lycéenne avait vivement critiqué l’Islam sur les réseaux sociaux, le 18 janvier, en lançant : « Votre religion, c’est de la merde. Votre Dieu, je lui mets un doigt dans le trou du cul ». Selon la ministre de la justice, « l’insulte à la religion […] est une atteinte à la liberté de conscience ». 

Juridiquement, cela ne tient pas. Les propos tenus par la lycéenne ne sont pas condamnables, le délit de blasphème ayant été abrogé en 1881. Néanmoins, la liberté d’expression demeure encadrée par la loi. La diffamation ou la calomnie, l’injure, et l’appel à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes, à raison de leur appartenance à une race ou une religion déterminée peuvent faire l’objet d’un procès. 

Or, les propos de la lycéenne visaient la religion, et non ceux qui la pratiquent. Il n’y a donc pas d’atteinte à la liberté de conscience.

 

Pour lire l’article des Décodeurs en intégralité, c’est ici.
-->

Pin It on Pinterest