Marine Le Pen

« L’Union européenne n’a pas dit un mot dans l’affaire Covid-19, donc on ne sait pas à quoi elle sert. Le seul propos qu’elle a tenu c’est de condamner ceux qui envisageraient de maîtriser des frontières »

Invitée dans la matinale de France Inter le mercredi 26 février 2020, Marine Le Pen s’est attaqué à l’inaction de l’Union européenne (UE) dans la gestion du coronavirus Covid-19. Elle a déclaré : « J’ai été étonnée de voir que l’Union européenne n’a pas dit un mot dans cette affaire, donc on ne sait pas à quoi elle sert. Le seul propos qu’elle a tenu c’est de condamner ceux qui envisageraient de maîtriser des frontières. »

Tout d’abord, l’UE a annoncé le 28 janvier 2020 l’activation d’un mécanisme pour rapatrier les citoyens européens de Chine. Elle affirme aussi qu’elle débloquera 3 millions d’euros pour financer les frais de transports. Trois jours plus tard, la Commission européenne a aussi annoncé participer au programme de recherche Horizon 2020, à hauteur de 10 millions d’euros. Cet investissement a pour but de renforcer les recherches urgentes sur le virus. Finalement, dans un communiqué publié le 24 février 2020, l’UE a déclaré qu’elle allait débourser 232 millions d’euros dans un plan pour lutter contre la maladie.

Les propos tenus par la présidente du Rassemblement national sont donc faux.

Pour lire l’article de franceinfo, c’est ici :

Pin It on Pinterest