FRANÇOIS DE RUGY

« Nous arrêterons les séances de questions au gouvernement »

Lors d’une séance quelque peu agitée de questions au gouvernement, mardi 19 décembre 2017, François de Rugy, le président de l’Assemblée nationale, a mis en garde les députés : « Mes chers collègues, quel que soit le groupe auquel vous appartenez, si chaque fois qu’un député pose une question, les députés des autres groupes couvrent de leur voix les propos tenus, alors nous arrêterons les séances de questions au gouvernement ». C’est impossible puisque ce rituel du régime parlementaire est inscrit dans l’article 48 de la Constitution, qui prévoit qu’« une séance par semaine au moins, y compris pendant les sessions extraordinaires prévues à l’article 29, est réservée par priorité aux questions des membres du Parlement et aux réponses du Gouvernement. » François de Rugy a finalement reconnu s’être trompé.

Pour lire l’article des Surligneurs en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest