LAURENT WAUQUIEZ

« Nous, on est les seuls à dire stop à l’élargissement [de l’Union européenne] »

Selon Laurent Wauquiez, le leader des Républicains, la liste de son parti pour les élections européennes de mai 2019 est la seule à s’opposer à l’élargissement de l’Union européenne. C’est faux, car d’autres listes promeuvent la même idée.

LE CONTEXTE

Dimanche 12 mai 2019, Laurent Wauquiez, président du parti les Républicains, s’est exprimé sur le plateau de TF1 lors du JT de 20 heures. Interrogé par Anne-Claire Coudray sur l’échéance des élections européennes, l’élu a tout d’abord abordé le sujet du chômage en France, avant de basculer sur les élections européennes et la question de l’accueil de nouveaux pays au sein de l’Union européenne. « On est la seule liste à avoir à la fois une position européenne et la défense de valeurs qui sont claires. Sur l’élargissement, Emmanuel Macron est pour l’élargissement, nous on est les seuls à dire stop l’élargissement », a-t-il affirmé en parlant de la liste menée par François-Xavier Bellamy.

L’EXPLICATION

Les propos de Laurent Wauquiez sont inexacts. En effet, parmi les 33 autres listes inscrites pour les élections européennes, deux autres mentionnent clairement dans leur programme leur volonté de ne pas étendre l’Union européenne. Tout d’abord, celle du Rassemblement national, menée par Jordan Bardella. Le programme officiel indique que « La coopération européenne ne peut s’envisager sans définir où s’arrête l’Europe. Les élargissements successifs de l’Union européenne l’ont fragilisée. Il faut en finir avec cette logique qui pousse les eurocrates à vouloir intégrer la Turquie au sein de l’UE ! ». La deuxième liste à mentionner le refus d’un élargissement dans son programme est celle de Nicolas Dupont-Aignan et Debout la France. « Refuser tout nouvel élargissement, non seulement la Turquie mais aussi l’ex-Yougoslavie qu’Emmanuel Macron et les Eurodéputés Républicains veulent intégrer à l’UE. », est-il indiqué dans le manifeste du parti pour les élections européennes.

Même si elles ne le mentionnent pas clairement dans leur programme, d’autres têtes de listes ont déclaré ne pas vouloir accueillir d’autres pays au sein de l’UE. Par exemple, Nathalie Loiseau, leader de la liste Renaissance et soutenue par la République en marche. Dans son programme, la question d’un élargissement n’est pas abordée. Cependant, dans une interview accordée à Marianne, Nathalie Loiseau affirmait : « Aucun élargissement n’est envisageable aujourd’hui. L’UE n’y est pas prête, aucun candidat à l’adhésion non plus. » À gauche, Benoît Hamon, tête de liste de Génération.s, s’est aussi positionné sur la question, encore une fois dans Marianne : « La fuite en avant vers l’élargissement et le libre-échange condamnerait l’Europe au dumping et freinerait les convergences qui doivent l’amener à devenir une puissance politique et un outil de protection. »
D’autres ne souhaitent pas non plus voir certains pays intégrer l’Union européenne. Le 4 avril 2019, Ian Brossat, tête de liste du Parti communiste, avait expliqué, dans un tweet, sa réticence à accueillir la Serbie.

Cette question n’est, en revanche, pas abordée dans le programme du candidat. Au delà de la liste des Républicains, d’autres partis s’opposent ainsi à l’élargissement de l’Union européenne. Les propos de Laurent Wauquiez sont donc faux.

Emmanuel Haddek

Les sources à consulter

-->

Pin It on Pinterest