SÉGOLÈNE ROYAL

« On risque de frapper une nouvelle fois les catégories moyennes, celles qui cotisent beaucoup et qui payent beaucoup d’impôts »

Sur France Inter le 20 juin 2017, le député des Hauts-de-Seine a expliqué que les régimes de retraite particuliers pour les députés n’existaient plus. En 2010, une réforme a en effet supprimé certains avantages dont bénéficiaient les députés, comme par exemple, la double cotisation pendant les trois premiers mandats. Mais le régime de retraite des députés reste plus avantageux que le régime général : ils ont tout de même la possibilité de cotiser 1,5 fois sur les deux premiers mandats, 1,33 sur le suivant et 1,25 sur ceux d’après. Autre point soulevé par Libération, les députés ne sont pas soumis à la décote de 5 % par année manquante de cotisation.

Pour visionner la rubrique fact-checking de l’émission « C à Vous » sur France 5, c’est ici :

-->

Pin It on Pinterest

Share This