FRANÇOIS RUFFIN

« Que le passage de 3 à 11 vaccins se fasse avec (…) un non-débat à l’Assemblée nationale, (…) que le problème soit réglé en une demi-heure, sur le plan démocratique, ça me choque »

Le projet de loi sur l’augmentation du nombre de vaccins a-t-il été fait sans réelle discussion à l’Assemblée nationale ? Soutenue par François Ruffin, cette affirmation semble assez exagérée. Invité sur France Culture le 29 novembre 2017, le député de la France insoumise a affirmé : « Que le passage de 3 à 11 vaccins se fasse avec un non-débat dans la sphère publique – puisqu’il n’y a pas eu de débats avec les Français – mais qu’il y ait un non-débat à l’Assemblée nationale et que ça soit juste une ligne budgétaire et que le problème soit réglé en une demi-heure, sur le plan démocratique, ça me choque ».  En effet, la mesure qui s’inscrit dans l’article 34 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), a, de maintes fois, agité le Palais Bourbon. Elle a été examinée une première fois en commission puis une seconde lors de la première lecture, le vendredi 27 octobre pour un débat qui aura duré près de deux heures si l’on en croit le compte rendu de l’Assemblée.

Pour lire l’article des « Décodeurs » du Monde en intégralité, c’est ici :

-->

Pin It on Pinterest

Share This