ÉDOUARD PHILIPPE

« Seulement 25 % de gens trouvent un contrat durable après un contrat aidé. Ça veut dire que 75 % des gens qui disposent d’un contrat aidé, ensuite n’ont rien »

Au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC/BFM TV le 24 août 2017, Édouard Philippe, le Premier ministre, a justifié la diminution des contrats aidés avec des chiffres indiquant un faible retour à l’emploi après coup. Edouard Philippe tire ces données d’une étude de la Dares publiée en mars 2017 : en 2014, 26 % des sortants de CAE (contrats aidés non marchand) avaient un emploi durable (CDI, CDD de plus de six mois, titularisations dans la fonction publique et emplois de travailleur indépendant) six mois après la fin de leur contrat. La majorité des contrats aidés concernent en effet le secteur non marchand. Mais si l’on regarde le secteur marchand, on constate que 57 % des bénéficiaires sont en emploi durable six mois après leur sortie. De plus, si seulement 26 % des sortants de CAE ont un emploi durable, 41 % sont en emploi et 4 % sont en formation. Ils sont donc 51 % au chômage, et 4 % sans activité. Un taux élevé, mais bien en dessous des 75 % déduits par le Premier ministre.

 

Pour lire l’article du service « Désintox » de Libération, c’est ici

-->

Pin It on Pinterest

Share This