STEPHANE TRAVERT

« Si du bœuf aux hormones vient en France grâce au Ceta, il va falloir informer les consommateurs »

Alors que le gouvernement défend ardemment le traité de libre-échange avec le Canada (appelé Ceta), le ministre de l’Agriculture a semé un vent de panique le 14 novembre 2017 sur RFI. Il a indiqué qu’il faudrait informer les consommateurs si « du bœuf aux hormones » venait « sur le sol français au regard des accords commerciaux qui ont été portés ». Le traité Ceta et les règles européennes n’ont pourtant pas changé : le bœuf aux hormones est et restera interdit en Europe et en France. Stéphane Travert a sans doute été maladroit dans ses propos et a voulu insister sur la nécessité d’un étiquetage et d’un contrôle renforcé pour éviter l’arrivée illégale de certains produits.

Pour regarder la vidéo « Désintox » diffusée dans l’émission « 28 minutes » d’Arte, c’est ici :

-->

Pin It on Pinterest

Share This