Valérie Pécresse

« Si vous croisez quelqu’un dans une voiture à touche-touche, […] [l’application StopCovid] peut dire que vous avez contaminé la personne »

Au micro d’Europe 1, le 28 mai 2020, la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a expliqué que l’application StopCovid avait « plein de défauts ». Elle a ainsi affirmé : « Si vous croisez quelqu’un dans une voiture à touche-touche, à un feu rouge, [l’application StopCovid] peut dire que vous avez contaminé la personne alors qu’elle est en voiture. »

L’application détecte un cas contact si la personne est à moins de 1 mètre pendant quinze minutes. « Le vrai du faux » précise qu’il est possible que 2 personnes, l’une passagère, l’autre conductrice, dans 2 voitures différentes, arrêtées et très proches à un feu rouge, soient à moins de 1 mètre l’une de l’autre. Selon les dispositions de l’article 110-C.3 de l’arrêté du 21 juin 1991, la durée d’un feu ne peut excéder deux minutes, mais le temps peut être allongé « dans des circonstances exceptionnelles ». Le secrétaire d’État au numérique, Cédric O, précise que «si vous croisez quelqu’un trois fois cinq minutes, vous pouvez aussi être repéré».

Selon « Le vrai du faux », cette situation est peu probable mais pas impossible. Les propos de la présidente de la région Île-de-France sont donc vrais. 

Pour lire l’article de France Info en intégralité, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest