ERIC CIOTTI

« Sous Lionel Jospin [entre 1998 et 2003], la police de proximité a conduit à une explosion de la délinquance »

La nouvelle police de sécurité du quotidien (PSQ) a été présentée le 8 février 2018 par Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur. Invité la veille dans l’émission « L’Interview J-1 », sur France Info, le 7 février 2018, Eric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-Maritimes, a vertement critiqué cette mesure. Selon lui, « sous Lionel Jospin [entre 1998 et 2003] la police de proximité a conduit à une explosion de la délinquance ». Mais cette affirmation est fausse. Durant la période où cette police existait, selon les chiffres de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses, il y a eu des hausses et des baisses de la délinquance. S’il y a eu une nette augmentation des violences physiques entre 1998 et 2003, et plus de plaintes déposées durant cette période, notamment en raison du déploiement de la police de proximité, on a observé dans le même temps, pour ce qui est des atteintes aux biens, après une hausse entre 1998 et 2000, une baisse constante jusqu’en 2003. L’introduction de la police de proximité n’a donc pas conduit à une explosion de la délinquance, contrairement à ce qu’affirme Eric Ciotti.

 

Pour lire l’article du « Vrai du Faux » de France Info en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest

Share This