FRANÇOIS RUFFIN

« Toutes les entreprises ont externalisé leur nettoyage »

François Ruffin, le député de la France Insoumise, a été largement acclamé à l’Assemblée nationale après son appel à revaloriser le statut des femmes occupant des emplois de services. « Entre 6h et 10h du matin, à raison de 20h par semaine, ça fait du temps partiel et des paies à moins de 1000 euros. C’était pareil à Radio France, c’est pareil dans toutes les entreprises », a-t-il souligné. Selon les chiffres de la Fédération européenne des industrie du nettoyage, le taux de pénétration du marché dépasse les 66%. L’affirmation de François Ruffin est donc exagérée. Selon l’INSEE, le chiffre d’affaires du secteur, qui atteindrait 15 milliards, explose en France. L’externalisation pour réduire le coût se poursuivait ainsi dans les administrations, les mairies ou encore à l’hôpital. Le problème, c’est que les salariés, (400 000 personnes travaillent dans ce secteur, dont 58% de femmes) sont soumis à des horaires éclatés. Ils sont payés 2,4% au-dessus du SMIC horaire, 83% sont en CDI, et ils ont une garantie d’emploi. En revanche, plus des deux tiers des contrats sont à temps partiel, et même en cumulant plusieurs engagements, près de la moitié de ces employés (47%) travaillent moins de 24 heures par semaine. Concrètement, cela veut dire une vie épuisante : arriver au travail à 6 heures du matin, nettoyer deux heures, repartir, et revenir le soir. Et comme le souligne François Ruffin, la majorité des salaires ne dépassent pas 1000 euros.

Pour écouter la chronique du vrai-faux de l’info d’Europe 1 en intégralité c’est ici

Pin It on Pinterest

Share This