LAURENT WAUQUIEZ

« Un couple de retraités qui est à 1 500 euros chacun [perd] 1 000 euros de pouvoir d’achat cette année »

Le président des Républicains et de la région Auvergne Rhône-Alpes a déclaré qu’un couple de retraités, avec chacun 1 500 euros, allait perdre 1 000 euros de pouvoir d’achat en 2019. C’est faux. Le dernier rapport de l’Observatoire français des conjonctures économiques (Ofce) montre que cette baisse sera bien moindre.

LE CONTEXTE

Laurent Wauquiez était invité le 3 février 2019 par « Le grand rendez-vous », de CNews, Europe 1 et Les Échos. Questionné sur le Grand débat, le président des Républicains a voulu parler des retraités. Il s’est dit « très frappé » du fait qu’on ne parlait plus d’eux. Il a donné un exemple : « Un couple de retraités qui est à 1 500 euros chacun, je ne considère pas qu’ils font partie des privilégiés dans notre pays, vous savez combien ils vont perdre cette année de pouvoir d’achat ? 1 000 euros ».

 

L’EXPLICATION

L’Observatoire français des conjonctures économiques (Ofce) a publié son dernier rapport le 29 janvier 2019 : « Budget 2019 : Du pouvoir d’achat mais du déficit ». L’étude revient sur le budget 2019, voté à la fin de l’année par le Parlement. Elle fait un constat : Il y a des « gagnants » et des « perdants ».

Selon les trois auteurs du document, Pierre Madec, Mathieu Plane et Raul Sampognaro, le gouvernement a opéré un « rééquilibrage rapide et massif en faveur des ménages moins aisés, sous l’effet notamment des mesures pour répondre à la crise des Gilets jaunes ». L’Ofce estime que ces gains seront distribués sur « trois ménages sur quatre » avec « un gain moyen de 440 euros par ménage ».

Mais la promesse d’Emmanuel Macron d’augmenter le pouvoir d’achat n’est pas tenue pour tous. L’Ofce indique ainsi que « près de la moitié des retraités serait perdante avec l’entrée en vigueur des nouvelles mesures en 2019 ». Cette baisse s’explique par « la sous-indexation d’un certain nombre de prestations sociales et des économies réalisées sur les aides au logement ».

Il y a donc bien une baisse du pouvoir d’achat pour certains retraités. Cependant, les chiffres de Laurent Wauquiez sont très largement exagérés. Sa formulation peut déjà porter à confusion. Il parle de revenu mensuel et de perte annuelle. Reprenons. Le chef de file des Républicains prend l’exemple d’« un couple de retraités qui est à 1 500 euros chacun », c’est à dire à 3 000 euros pour l’ensemble du ménage par mois, soit 36 000 euros de revenu annuel. Il parle ensuite d’une perte annuelle de 1 000 euros pour le couple. Si on fait un rapide calcul avec les chiffres de Laurent Wauquiez, la perte annuelle représente 3 % du revenu annuel.

Pourtant, le rapport de l’Ofce déclare, en prenant en compte l’ensemble « des mesures fiscales et sociales prises depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron et les mesures pour 2019 connues à ce jour », que les pertes moyennes en euros pour le pouvoir d’achat des retraités « représentent près de 1 % de leur niveau de vie ».

Une perte qui représente 1 % du niveau de vie

Pour ce faire, l’Ofce s’est intéressé aux « perdants » du budget. Le rapport révèle que le niveau de vie annuel moyen des ménages « perdants » (retraités et actifs compris) s’élève à 22 540 euros par an, « soit 1 800 euros par mois et par unité de consommation ». En prenant en compte toutes les mesures, l’Ofce estime une perte moyenne par personne de 205 euros, ce qui représente 1 % du niveau de vie.

Reprenons les chiffres de Laurent Wauquiez qui prend l’exemple d’un couple de retraités avec un revenu annuel de 36 000 euros. Si l’on prend 1 % de cette somme, on obtient 360 euros. Ce dernier chiffre semble beaucoup plus proche de la réalité que les « 1 000 euros » annoncés par le président de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Le rapport de l’Ofce renforce cette idée en annonçant que « la perte moyenne, pour les couples retraités, devrait atteindre 390 euros par an en moyenne », sur la base de 1 760 euros par mois, soit le niveau de vie moyen d’un retraité en France selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), qui dépend du ministère des Solidarités et de la Santé.

Pour conclure, bien qu’il y aura une baisse du pouvoir d’achat pour les retraités en 2019, Laurent Wauquiez a très largement gonflé les pertes dans son exemple. Pour un couple de retraités où chacun touche 1 500 euros, la perte annuelle de pouvoir d’achat en 2019 sera bien moins importante que les « 1000 euros » annoncés, plutôt aux alentours de 360 euros.

Romain Pichon

Les sources à consulter

  • Ofce : « Budget 2019 : Du pouvoir d’achat mais du déficit »
  • Dress : « Le niveau de vie des retraités »
-->

Pin It on Pinterest