GILBERT COLLARD

« Un décret du 28 mars 2020 autorise l’euthanasie »

La rumeur de l’autorisation de l’euthanasie a circulé dès le 1er avril 2020 sur la toile, après l’intervention du chirurgien Joseph Hardy sur Radio Shalom le même jour. Il s’inquiétait de nouvelles règles sur l’administration d’un médicament appelé Rivotril, un très vieil antiépileptique, qui peut être utilisé comme sédatif. Son passage a été remarqué et relayé via Twitter par de nombreux internautes, dont le député RN Gilbert Collard, qui affirme dans un tweet datant du 2 avril qu’« un décret du 28 mars 2020 autorise l’euthanasie». Le décret du 28 mars 2020 a été pris par le Premier ministre et le ministre des Solidarités et de la Santé. Il autorise les médecins de ville à prescrire le Rivotril, hors autorisation de mise sur le marché (AMM) et dans le cadre de l’épidémie de Covid-19. Il peut être utilisé pour accompagner les patients en fin de vie à domicile ou en Ehpad. Il s’agit d’une dérogation exceptionnelle en vigueur jusqu’au 15 avril. Ce médicament ne permet à aucun moment de provoquer la fin de vie du patient, mais de l’améliorer. L’infox qui s’est répandue a fait bondir la Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG). « Il ne s’agit absolument pas d’un cautionnement de l’euthanasie ! », a démenti son président  Olivier Guérin, professeur de gériatrie au CHU de Nice, dans un communiqué. Le recours au Rivotril a notamment été facilité pour prévenir la pénurie de Midazolam, habituellement utilisé et particulièrement administré depuis le début de l’épidémie de Covid-19. La phrase de Gilbert Collard est donc fausse, l’euthanasie reste illégale en France.

Pour lire en intégralité le fact-checking de LCI c’est ici :

 

-->

Pin It on Pinterest