VALÉRIE PÉCRESSE

« La loi Macron sur l’ouverture dominicale n’a eu qu’un faible impact »

La loi Macron prévoyait d’assouplir les conditions d’ouvertures des magasins le dimanche. En rappelant le débat qui avait eu lieu à ce sujet, Valérie Pécresse a affirmé « On allait faire la grande réforme et finalement à la fin, c’est cinq dimanches ou 12 dimanches » La présidente du conseil régional d’Île de France a raison. En effet, si la loi permettait au maire de d’autoriser jusqu’à 12 dimanches par an d’ouverture au lieu de cinq, Emmanuel Macron a fixé un cadre plus restrictif: volontariat, double salaire et l’obligation dans les zones touristiques de signer un accord social. Celui-ci a ralenti les négociations. Fin janvier, à Paris, 27% des commerces situés dans ces zones étaient ouverts le dimanche. Dans la mesure où des accords importants sont en passe d’être signés, ce chiffre devrait augmenter dans les mois à venir.

Pour écouter la chronique du vrai-faux de l’info d’Europe 1 en intégralité, c’est ici :

-->

Pin It on Pinterest