(Photo : la réalisatrice Kathryn Bigelow durant la réception pour les nommés pour l’Oscar du « Meilleur film étranger », le 2 mars 2018 à Beverly Hills, Californie. ANGELA WEISS/AFP.)

Chaque année, à la même période, un week-end est dédié aux cinéphiles. En 2019, la soirée du vendredi 22 février a mis à l’honneur le cinéma français avec la cérémonie des Césars. Deux jours plus tard, le dimanche 24 février, les stars hollywoodiennes brillaient sur le tapis rouge des Oscars. Depuis le scandale Weinstein en octobre 2017, du nom du producteur américain accusé d’avoir harcelé et agressé de nombreuses femmes, les deux cérémonies se font de plus en plus politiques. Il ne semble plus s’agir uniquement de célébrer des films mais aussi de dénoncer les dérives de l’industrie du cinéma. Parmi ces dernières, le manque de parité est en première ligne.

LES CÉSARS : LA PARITÉ N’EST PAS ENCORE ATTEINTE

Juliette Welfing pose avec son prix du meilleur montage lors de la 35ème cérémonie des Césars, le 27 février 2010. BERTRAND GUAY / AFP

LES OSCARS : LES FEMMES MINORITAIRES DANS LES CATÉGORIES TECHNIQUES

Rayka Zehtabchi et Melissa Berton après avoir gagné l’Oscar pour le meilleur court métrage documentaire, le 24 février 2019. FREDERIC J. BROWN / AFP

Pin It on Pinterest

Share This